Arquivo do blogue

sábado, 8 de setembro de 2012

Jean Paul ll "le Grand" nous partager son amour de la méditation de la prière du Rosaire

Laissons Jean Paul ll "le Grand" nous partager son amour de la méditation de la prière du Rosaire, prière éminemment contemplative (Lettre apostolique de JP ll, Rosarium Virginis Rosariae) :
"Le Rosaire se situe dans la meilleure et la plus pure tradition de la contemplation chrétienne." (n°5) "Fixer les yeux sur le visage du Christ, en reconnaître le mystère dans le chemin ordinaire et douloureux de son humanité, jusqu'à en percevoir la splendeur divine définitivement manifestée dans le Ressuscité glorifié à la droite du Père, tel est le devoir de tout disciple du Christ; c'est donc aussi notre devoir." (N° 9)
Le rôle de Marie (" modèle indépassable") est essentiel pour nous conduire à cette contemplation. A l'Annonciation, toute la vie de Marie était déjà concon - centrée sur Dieu.
"Lorsque enfin elle lui donne naissance… son regard, toujours riche d'un étonnement d'adoration, ne se détachera plus de Lui."(N°10) ( C'est à cette même contemplation que nous sommes appelés."Marie vit en gardant les yeux fixés sur le Christ… les souvenirs de Jésus l'ont accompagnée en toute circon- stance, l'amenant à parcourir à nouveau, en pensée, les différents moments de sa vie aux côtés de son Fils… Marie propose sans cesse aux croyants les "mystères" de son Fils… (N° 11)
"C'est précisément à partir de l'expérience de Marie que le Rosaire est une prière nettement contemplative." (n°12)
La récitation du Rosaire ne doit pas devenir "mécanique", "rabâchée" , elle exige "que le rythme soit calme et que l'on prenne son temps", il importe beaucoup qu'elle soit dite avec le cœur, au rythme de la respiration, en prenant conscience de la Présence Divine. A ces conditions elle nous procure la Paix intérieure.
"La contemplation de Marie est avant tout le fait de se souvenir." (n°13) Dans le sens biblique, "se souvenir", "faire mémoire", veut dire actualiser, rendre présent l'événement dont on fait mémoire. Ainsi, dans chaque Eucharistie, où nous "faisons mémoire du Christ", le corps du Christ est réellement rendu présent. Je peux dire que le mystère du salut est vivant, qu'il se réalise ici et maintenant pour moi. Si l'Eucharistie est "le sommet vers lequel tend l'action de l'Eglise, et en même temps la source d'où découle toute sa force", il ne faut pas oublier que la Bible est aussi Parole de Dieu, vivant et présent pour moi, aujourd'hui et maintenant.

"Si la liturgie, action du Christ et de l'Eglise, est l'action salvifique par exce- llence, le Rosaire, en tant que méditation sur le Christ avec Marie, est une contemplation salutaire. (N° 13 )
"Me souvenir" avec Marie, me "plonger , de mystères en mystères, dans la vie du Rédempteur" actualise pour moi, rend présent pour moi, aujourd'hui la Parole de Dieu.
"Le Christ est …le révélateur" du visage du Père, il s'agit "d'apprendre à le connaître Lui". …"Parmi les êtres humains, personne mieux que Marie ne connaît le Christ". "Cheminer avec Marie à travers les scènes du Rosaire, c'est se mettre à "l'école" de Marie pour lire le Christ"… "Face à chaque mystère de son Fils, elle nous invite, comme elle le fit à l'Annonciation, à poser humblement les questions qui ouvrent sur la lumière, pour finir toujours par l'obéissance de la foi".(n°14
Marie nous aide à acquérir l'humilité et la docilité qui permettent d'entrer dans l'intelligence de Dieu, l'intelligence de la foi. La docilité ne nous rabaisse pas, elle nous grandit, car elle nous fait disciple d'un Christ qui veut pour nous le bonheur éternel. Marie nous "éduque, nous modèle… jusqu'à ce que le Christ soit "formé" en nous, elle favorise notre union au Christ".(n°15)
Comme Marie "ne vit que dans le Christ et en fonction du Christ", sa joie est de nous conduire à Jésus, elle ne veut rien pour elle, elle aurait pu dire comme Jean Baptiste "Il faut qu'il grandisse et que je diminue". Marie est "pure transparence du Christ", "sa coopération à l'action de l'Esprit Saint" (n° 16) est totale, c'est pourquoi son intercession maternelle est efficace, comme à Cana.
Frère Etienne – Marie
http://www.mariereine.com/affiche.php3?ID=539&categorie=17

Sem comentários:

Enviar um comentário